Organisateurs

Laboratoires

IMSIA

L'Institut des sciences de la mécanique et applications industrielles (IMSIA), créé par EDF, le CNRS, le CEA et l’ENSTA ParisTech, a été inauguré le 29 juin 2015. Il fait partie du département Mécanique Énergétique et Procédés  de l’Université de Paris Saclay. Cet institut est issu du rapprochement de l’Unité de mécanique de l’ENSTA ParisTech (UME) et du Laboratoire de mécanique des structures industrielles durables (LaMSID) créé en 2004 par EDF et le CNRS, puis étendu au CEA en 2010, dans l’objectif de répondre aux enjeux industriels et sociétaux autour de la mécanique et de la durabilité des structures et systèmes complexes.

Sa feuille de route scientifique est structurée en 3 axes :

1.  Le couplage multi-physique et la durabilité des matériaux et des structures ;
2. La dynamique des structures et des fluides, et l’acoustique ;
3. Les méthodes inverses et l’identification, ainsi que les méthodes numériques et les plateformes numériques de capitalisation.

LMS
Le LMS est une Unité Mixte de Recherche sous tutelle de l’École Polytechnique, du CNRS et de l’École des Mines ParisTech.  Il fait partie du département Mécanique Énergétique et Procédés  de l’Université de Paris Saclay. Créé en 1961 à l’initiative du Professeur Jean Mandel, il rassemble environ 80 personnes de 15 nationalités différentes dont  17 enseignants chercheurs, 16 ingénieurs et techniciens, et environ 25 doctorants. Le domaine de recherche du LMS est la Mécanique des Milieux Continus, étudiée à des échelles multiples, avec un triple point de vue théorique, expérimental et numérique. Au-delà d’une intense activité de formation doctorale commençant dès la première année  de master,  la stratégie d’action du laboratoire s’organise  autour :

- d’un  axe «  méthodes  »,  développant des essais originaux, et des techniques d’imagerie, de mesures de champs, d’identification et d’inversion de données ;
- de cinq axes thématiques  étudiant interfaces et comportement des matériaux, fiabilité et endommagement, matériaux architecturés, matériaux  et systèmes actifs, biomécanique des systèmes et tissus vivants.

Ces axes sont orientés en termes d’applications vers les secteurs de l’énergie, du transport, et de la mécanique pour le vivant.
ONERA Matériaux et structures

La branche Matériaux et structures (MAS)  se compose de trois départements scientifiques et d'un laboratoire de recherche mixte ONERA-CNRS.

Ses activités, à caractère expérimental, théorique et numérique, sont dédiées aux matériaux et structures d’usage dans les industries aéronautiques, spatiales et de défense.  Elles vont de la microstructure des matériaux au comportement dynamique et vibratoire des structures dans leur environnement, en passant par la conception, l’élaboration et la caractérisation de matériaux et d’éléments de structures métalliques, céramiques ou composites. Les principaux axes de recherche de la branche MAS sont :

- Etude des microstructures (de l’atome à la microstructure)
- Conception et élaboration de matériaux
- Développement de modèles numériques pour la simulation des microstructures
- Caractérisation et modélisation du comportement des matériaux
- Optimisation et durée de vie des structures
- Comportement dynamique des structures
- Aéroélasticité
- Etude et validation de nouveaux concepts structuraux

Département Mécanique, Energétique et Procédés, Université Paris Saclay

Le Département Mécanique, Energétique et Procédés a pour premier objectif d’animer la recherche en mécanique, énergétique et procédés au sein de l’Université Paris-Saclay. Ses activités scientifiques se caractérisent par la recherche et le développement de méthodes expérimentales innovantes, l’analyse de phénomènes physiques (instationnaires, non-linéaires, …), la modélisation multi- échelle et multi-physique et le calcul scientifique.

Institutions

CEA
Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives intervient dans quatre grands domaines : les énergies bas carbone (nucléaire et renouvelables), les technologies pour l’information et les technologies pour la santé, les Très grandes infrastructures de recherche (TGIR), la défense et la sécurité globale. Pour chacun de ces quatre grands domaines, le CEA s’appuie sur une recherche fondamentale d’excellence et assure un rôle de soutien à l’industrie.
CNRS
Créé en 1939, le Centre national de la recherche scientifique est un organisme public de recherche (établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la tutelle du ministère de l’Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche). Il produit du savoir et met ce savoir au service de la société. Avec près de 33 000 personnes, une implantation sur l'ensemble du territoire national, le CNRS exerce son activité dans tous les champs de la connaissance en s'appuyant sur plus de 1100 unités de recherche et de service. Avec 20 lauréats du prix Nobel et 12 de la Médaille Fields, le CNRS a une longue tradition d’excellence.
École Polytechnique
L’École Polytechnique, membre fondateur de l’Université Paris Saclay, associe recherche, enseignement et innovation au meilleur niveau scientifique et technologique. Sa formation promeut une culture d’excellence à forte dominante scientifique, ouverte sur une grande tradition humaniste. L’École forme des femmes et des hommes responsables, capables de mener des activités complexes et innovantes pour répondre aux défis actuels et à venir de la société.
EDF
Le groupe EDF, un des leaders sur le marché de l'énergie en Europe, est un énergéticien intégré, présent sur l'ensemble des métiers: la production, le transport, la distribution, le négoce et la vente d'énergies. Premier producteur d'électricité en Europe, le Groupe dispose en France de moyens de production essentiellement nucléaires et hydrauliques fournissant à 95,9 % une électricité sans émission de CO2. En France, ses filiales de transport et de distribution d'électricité exploitent 1 285 000 km de lignes électriques aériennes et souterraines de moyenne et basse tension et de l'ordre de 100 000 km de réseaux à haute et très haute tension. Le Groupe participe à la fourniture d'énergies et de services à environ 28,5 millions de clients en France.
ENSTA Paris Tech
École d’ingénieurs sous tutelle du ministère de la défense, l’ENSTA ParisTech est un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche qui dispense des formations diplômantes, cycle ingénieur en 3 ans, master, doctorat, Mastère Spécialisé, et qui développe une recherche appliquée de haut niveau en lien notamment avec des partenaires industriels. Elle est particulièrement reconnue par les entreprises pour son expertise dans les domaines des transports, de l’énergie et de l’ingénierie des systèmes industriels complexes. Elle est une des écoles d’application de l’École polytechnique et accueille à ce titre des élèves polytechniciens mais également normaliens pour leur cursus d’approfondissement d’un an. L’ENSTA ParisTech est fortement impliquée dans le développement et le rayonnement de l’enseignement supérieur français, que ce soit au niveau international, national ou local : elle est l’un des membres fondateurs de l’Université Paris-Saclay, de ParisTech et du groupe ENSTA.
ONERA

L’ONERA est le centre français de la recherche aéronautique, spatiale et de défense. Organisme pluridisciplinaire doté de moyens d’expérimentation uniques en Europe, il met ses compétences au service des agences de programmes, des institutionnels et des industriels.

Les recherches menées à l’ONERA ont toujours une visée applicative à court, moyen ou long terme. Elles répondent aux grands enjeux sociétaux que sont la protection de l'environnement, la compétitivité industrielle et la sécurité. L’ONERA travaille ainsi sur les thèmes majeurs que sont la réduction du bruit et des émissions polluantes, la sécurité des aéronefs, la gestion du trafic aérien… Il poursuit également des recherches visant à accroître les performances et la compétitivité des avions, des hélicoptères et des lanceurs spatiaux. Enfin, l'ONERA apporte une réponse aux nouveaux besoins de la défense : équipements de surveillance et de veille, traitement de l'information, aide à la décision, autonomie des aéronefs…

Université Paris Saclay
L’Université Paris-Saclay réunit au sein d’un modèle original 19 établissements d’enseignement supérieur et de recherche et plusieurs  organismes de recherche, ce qui correspond à plus de 300 laboratoires de recherche. Sa stratégie scientifique  s’inscrit dans une dynamique articulée autour de grands domaines, de la  recherche fondamentale aux sciences appliquées et d'intérêt industriel.  Elle est, pour ce faire, structurée en 10 départements thématiques,  parmi lesquels  le département Mécanique Énergétique Procédés  dont le premier objectif  est d’animer la recherche dans ces domaines au sein de l’Université Paris-Saclay.
Personnes connectées : 2 Flux RSS